Katmandou, guide pratique pour visiter la capitale du Népal

Katmandou, guide pratique pour visiter la capitale du Népal

Ce qui n'était, il y a bien des siècles, qu'une étape sur la route commerciale du Tibet est aujourd'hui la capitale du Népal et le point de départ probable de votre aventure en terres himalayennes. Entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas et Katmandou fera osciller votre cœur. Pour atténuer le choc et vous introduire en douceur, voici notre guide pratique de Katmandou. À lire avant l’atterrissage !

 

Lorsque l'on parcourt les avis de voyageurs sur Katmandou, le constat est sans appel: soit on aime la ville, soit on la déteste. C'est d'ailleurs certainement par ces deux émotions que vous passerez, vous aussi, lors de votre séjour à Katmandou. Pas de panique, c'est tout à fait normal ! Pour que votre séjour soit le plus plaisant possible, il suffit d'être bien renseigné et pour cela, ce guide pratique vous sera fort utile.

Après une brève introduction, nous verrons où dormir, où manger et boire un coup, et enfin quelques détails pratiques. Vous serez paré au décollage vers Katmandou !

 

Katmandou, je t'aime moi non plus

Katmandou, c'est un choc sensoriel dès la sortie de l'aéroport. Aux premiers abords, tout ne parait que poussière, bruit, circulation chaotique et bâtiments fissurés où il manque la façade. L'ordre semble à la fois inexistant et parfait: un trajet à l'arrière d'un taxi vous le démontrera. Si la peur peut vous saisir les entrailles à tout moment, force est de constater l'habileté de votre chauffeur qui se faufile comme une anguille dans une circulation sans code, quitte à klaxonner un ou deux piétons pour atteindre bon port et cela sans accrochages. 

Le bitume a été ravalé par les événements sismiques récents et la nature a repris ses droits. La poussière recouvre la chaussée, soulevée en épais nuages par les passages incessants des camions, voitures, bus, scooters, pousse-pousse... Quelle que soit la météo, la couleur du ciel varie peu. Irrémédiablement blanc jauni, les rayons du soleil peinent à percer la couche de poussière qui sature l'atmosphère, seule une bonne pluie peut faire retomber le nuage à terre et, ainsi, dégager le ciel. En l'air ou au sol, la poussière s'insinue partout et tout y passe: pare-brise, fenêtres, vêtements, cheveux, voies respiratoires et yeux. À Katmandou, le masque est de rigueur pour éviter la toux grasse d'une gorge irritée. 

Vous suivez toujours ? Passées les premières heures, le plus gros est derrière vous. Vous êtes prêt à affronter le Népal et vous avez constaté les pires défauts du pays. Place au plaisir ! 

Pourquoi le Népal séduit-il autant de voyageurs ? Tout simplement parce qu'au choc suit la fascination. Katmandou bouillonne de vie, de détails, de visages différents, de contradictions et de merveilles. La capitale est une mégalopole tentaculaire dont il faut une bonne heure pour sortir et toute une vie pour en saisir les subtilités. La ville semble faire le grand écart constant entre ses racines historiques et une volonté tangible d'entrer dans la modernité, une dualité déroutante pour le voyageur occidental. C'est pourtant là que réside le charme irrésistible de Katmandou. Chaotique est l'un des adjectifs qui définit le mieux la capitale népalaise. Chaotique oui, mais pour qui ?

Si c'est là qu'opère le sortilège qui envoûte tout voyageur au Népal, c'est que ce chaos a quelque chose de sublime. Plus on arpente les rues de Katmandou, plus on comprend ses mécanismes. Une chose nous apparaît alors, frappante: ce qui nous semble chaotique ne l'est absolument pas pour les Népalais. Voilà de quoi remettre en question notre quotidien bien rangé et bien organisé, notre maniaquerie de l'ordre et du « bon sens ». Visiter Katmandou, c'est réfléchir à sa propre façon de vivre et se dire que, peut-être, on devrait lâcher prise plus souvent. 

Il vous faudra peut-être quelques jours pour vous y sentir à l'aise, pour prendre l'habitude d'être bousculé, appelé, klaxonné, mais une fois que vous aurez mis de côté les défauts de Katmandou, vous y passerez un séjour inoubliable. Place au plaisir !

 

katmandou guide pratique travailleur nepal asie blog voyage photographie
katmandou guide pratique temple nepal asie blog voyage photographie
katmandou guide pratique circulation nepal asie blog voyage photographie

 

Guide pratique pour Visiter Katmandou, Népal

où dormir à Katmandou ?

À Katmandou, vous aurez l'embarras du choix en matière de logement. Petits backpackers rustiques, hôtels abordables, chambres ou appartements en Airbnb, voire grand luxe si vous avez les moyens (un superbe hôtel Hyatt Regency vous attend). 

Vous constaterez en vous penchant sur les sites de réservation en ligne que de nombreux logements sont regroupés dans le quartier de Thamel, le centre-ville de Katmandou. En effet, c'est là que tout se passe, là que vous sortirez manger ou vous promener la journée. Y dormir ? Ce n'est pas vraiment l'idée du siècle. Thamel est un quartier vivant très sympathique mais loin d'être un environnement favorable à l'apaisement. Après une journée passée à visiter Katmandou, vous aurez envie de vous éloigner un peu des rues bruyantes et hyperactives de Thamel pour trouver le calme nécessaire à votre repos.

Pour cela, cherchez à vous écarter du centre-ville sans toutefois trop vous en éloigner. Pas besoin de faire des kilomètres: il vous suffit de traverser la grande artère au nord de Thamel pour trouver un logement à littéralement 3 minutes à pied du centre-ville.

  • Nous recommandons:  Elbrus Home. Joli hôtel pas cher, bien entretenu, au cadre agréable. Toit-terrasse pour profiter du coucher de soleil, jardin où un petit-déjeuner copieux est servi (et inclus dans le prix de la chambre), accueil sympathique et fontaines d'eau filtrée à disposition... Que demander de plus ? Nous avons été si séduit par cet hôtel que nous y sommes retournés lors de notre second passage par Katmandou. L'avantage principal de cet hôtel, à part être très agréable, c'est la proximité avec Thamel et toutes commodités. Dans la rue, vous trouverez des petits magasins où acheter de l'eau, une carte sim, à manger si besoin. Vous vous trouverez assez loin de Thamel pour ne pas en subir l'activité mais assez près pour vous y rendre en quelques minutes. 

 

katmandou guide pratique hotel nepal asie blog voyage photographie

 

Si vous avez fait le tour de Thamel et que vous souhaitez loger ailleurs, le quartier de Boddnath est très agréable. Incontournable d'un séjour à Katmandou, le quartier de Boddnath est quasiment entièrement piéton: les seuls bruits qui berceront vos soirées sont les prières qui émanent des haut-parleurs du monastère Shechen Gompa. En revanche, les prix grimpent un peu et les chambres partent vite. Nous vous conseillons de vous y prendre à l'avance si vous souhaitez loger dans ce quartier (et vous devriez y passer au moins une nuit). 

Comme à Thamel, n'hésitez pas à vous éloigner un peu du grand stupa, le centre névralgique du quartier de Boddnath, pour vous loger. Vous trouverez moins cher et bien plus agréable à quelques mètres plus loin.

  • Nous recommandons: la Shechen Guest house, située derrière le monastère. Dépouillement est le maître mot mais les chambres offrent l'essentiel. Propres, entretenues, lumineuses et calmes, on s'y sent bien. Les chambres ne sont pas très chères mais elles partent vite, puisque de nombreux étudiants adeptes du bouddhisme y résident. L'ambiance va de pair: on s'y sent apaisé. Vous pourrez vous installer dans le jardin pour apprécier le calme des lieux et faire le plein de spiritualité au rythme des prières. Le gérant est très serviable et nous a, par ailleurs, donné un sacré coup de main (mais ça, c'est une autre histoire). 
  • Nous ne recommandons pas: le Bouddha Inn - meditation center, un backpacker à la fibre zen et yoga qui donne littéralement sur le stupa. En plus d'être assez chères, les chambres sont vieillottes, délabrées, peu commodes et bruyantes. C'est le prix pour donner sur le stupa ! On ne parle de vue, ici: notre fenêtre était en hauteur et apparemment donnait sur la cuisine d'un restaurant. Bruits et odeurs en bonus. Nous n'avions pas vraiment eu le choix cette fois-là mais la leçon à en tirer, c'est de ne jamais loger au cœur des zones touristiques ! 

On trouve également pas mal d'appartements sur Airbnb aux alentours de Boddnath. Nous avons passé un week-end avec des amis dans l'appartement d'une dame anglaise charmante et c'était très agréable d'avoir un chez-soi. Très bien situé, l'appartement était très accessible (d'autant plus en divisant le prix par 4), très propre, toutes commodités incluses: eau filtrée, machine à laver, wifi d'enfer. Bon plan !

 

katmandou guide pratique stupa boddnath nepal asie blog voyage photographie

 

Bars et restaurants à Katmandou 

Lors de votre voyage au Népal, vous trouverez un grand nombre de restaurants, de tous types: népalais, indien, chinois, occidental, vietnamien ou hybride, il y en a pour tous les goûts. Il nous est difficile d'inclure dans ce guide pratique tous les restaurants auxquels nous avons goûté, la mémoire a ses limites et certains ne valent pas vraiment le coup qu'on s'en souviennent.

Voici cependant quelques noms d'enseignes qu'il vous sera utile de noter dans un coin, au cas où vous manqueriez d'inspiration. Un gain de temps appréciable pour visiter Katmandou. Libre à vous d'y faire un saut, d'y manger ou de passer votre chemin pour tester une autre enseigne, il y a tant à découvrir !

En considérant uniquement Thamel, le choix est large. À vous de choisir où manger selon votre humeur !

  • Si vous avez tendance à manquer d'appétit dans les premiers jours de votre voyage au Népal, à cause de la chaleur ou du décalage horaire, nous vous conseillons un arrêt par la Pumpernickel Bakery. Certes, on est bien loin de la cuisine népalaise traditionnelle mais un sandwich BLT frais au fromage de yak accompagné d'un thé glacé vous fera le plus grand bien. Parfait pour caler un estomac vide mais juste assez pour rester léger et la cour intérieure est très agréable. Un bon spot pour se reposer après une journée de marche et à un prix modique.
  • Avec un espace extérieur agréable, le Roadhouse Cafe est un bar-restaurant sympathique dont les prix restent raisonnables. Cocktails et bières fraîches au menu, l'ambiance est cosy et chaleureuse. Connu pour ses pizzas au feu de bois, nous n'avons toutefois pas eu la chance d'y goûter mais les frites, elles, sont correctes.
  • Le Black Olives garantit un repas bon à des prix très abordables. Sans vous faire grimper au plafond, le dhal baat est bon, le service est de qualité et les plats occidentaux sont également réussis. Une adresse sûre si vous ne savez pas où dîner. 
  • Si vous voulez goûter à un véritable restaurant indien, rendez vous au Third Eye. L'ambiance se veut chic et haut de gamme, les serveurs portent la chemise blanche et le gilet noir, la lumière est tamisée par une multitude de bougies et la clientèle est distinguée (sauf nous, en sarouel). Les prix sont plus élevés qu'ailleurs, mais à l'échelle de l'euro, la différence de prix paraît dérisoire. Vous mangerez un excellent thali pour environ 1000 NPR, c'est à tester. 
  • Pour boire un verre et manger un bon burger, faites un tour au Kilroy's. La petite cour intérieure vous coupe de l'activité de Thamel et vous pourrez passer un moment tranquille et manger un bon repas. Au passage, saluez le chat qui zone dans les alentours, il se joindra à vous pour la soirée s'il vous apprécie. 

 

À Boddnath, l'embarras du choix s'empare du voyageur tant il y a de restaurants autour du stupa. Nous vous conseillons de vous laisser guider par votre instinct et de tester l'un des très nombreux restaurants qui promet une vue panoramique sur le stupa. Ne vous attendez pas à une cuisine de grande qualité, mais quelques momo et une bière au soleil couchant, c'est une bonne expérience. 

  • Pour un petit déjeuner copieux et un bon café, nous vous recommandons le Himalayan Java. C'est une chaîne que l'on retrouve un peu partout au Népal et qui saura toujours vous satisfaire quand l'indécision vous guette. Les sandwichs sont très bons et le rapport qualité/prix est plus que correct. Avec un peu de chance, vous pourrez vous asseoir près d'une fenêtre pour observer la ronde infinie des fidèles et promeneurs qui tournent autour du stupa. Un spectacle hypnotisant et fort agréable en sirotant un thé noir. Impossible de ne pas citer le Himalayan Java dans ce guide pratique de Katmandou, nous y sommes allés plus d'une fois.
  • Vous aimez la cuisine vietnamienne ? Vous trouverez votre bonheur dans l'un des restaurants Pho 99, que vous trouverez ailleurs sur votre route (à Pokhara notamment). La qualité de la cuisine de cette chaîne est incomparable avec ce que l'on peut trouver en France et un pho bo saura varier un peu les plaisir, à un prix très abordable. N'oubliez pas de commander une délicieuse limonade à la menthe pour vous rafraîchir. 

 

katmandou guide pratique thamel nepal asie blog voyage photographie
katmandou guide pratique marche nepal asie blog voyage photographie

 

les Indispensables pour Visiter Katmandou, capitale du Népal

Où acheter une carte sim ?

Tous les établissement proposent un wifi gratuit mais si vous souhaitez rester connecté en toute situation, rendez vous dans n'importe quelle petite boutique indiquant la vente de carte sim Ncell, le réseau téléphonique principal au Népal. Les prix varient en fonction de ce que vous demandez, vous pourrez vous en sortir pour environ 3000 NPR pour 2 Go de connexion. Ce sont des offres rechargeables et vous pourrez rajouter de la data par une manipulation très simple, expliquée lors de votre achat. 

La couverture réseau est assez bonne tant que vous restez dans une zone habitée. Le camp de base de l'Everest bénéficie (parait-il) d'un excellent réseau. 

 

Où retirer de l'argent ?

Pour éviter de subir des frais de conversion trop élevés, et cela quelle que soit votre banque en France, privilégiez les retraits importants: moins souvent vous utiliserez un distributeur, moins de frais vous subirez. Sachez également que certaines banques népalaises plafonnent les retraits, ce qui vous obligent à retirer des quantités de liquide moindres. Pour éviter cela un maximum, privilégiez vos retraits auprès de la Nabil Bank (logo vert): vous pourrez y retirer jusqu'à 35 000 NPR, à condition que le distributeur soit alimenté (l'inverse arrive rarement à Katmandou). Vous trouverez facilement une agence dans Thamel. 

 

Comment se déplacer à Katmandou ?

Malgré la quantité de bus qui circule, nous vous conseillons de vous faciliter la tâche et de vous déplacer en taxi si vous changez de quartier. N'hésitez pas à négocier et à refuser le « traitement touriste », comme nous l'appelons: 500 NPR pour rouler 5 minutes, c'est non. Nous en parlons dans l'article Préparer son voyage en Asie et nous vous invitons à vous y référez pour comprendre les démarches à adopter en taxi.

katmandou guide pratique seisme nepal asie blog voyage photographie

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous laisser tenter par trajet en pousse-pousse, vous ne manquerez pas d'en trouver. Nous n'avons pas souhaité tester ce moyen de transport mais vous pouvez nous en parler si vous avez vécu l'expérience.

 

Et le séisme ?

Nous en avons déjà parlé dans l'article Voyager au Népal comment bien se préparer,  la ville a été très endommagée suite au séisme de 2015 et Katmandou se relève péniblement de cette épreuve. Vous verrez encore de nombreux travaux de reconstruction: des bâtiments et monuments sous les échafaudages certes mais également des travaux de voirie et de canalisations. Cela rend la circulation difficile aux véhicules et aux piétons.

Nous vous recommandons d'être très prudent par temps de pluie: les rues deviennent boueuses et les trous dans la chaussée apparaissent comme de simples flaques. Dans le meilleur des scénarios vous vous en sortirez avec de la boue jusqu'aux chaussettes, mais un accident bien plus sérieux est vite arrivé. 

 

Êtes-vous déjà allé à Katmandou ? Qu'en avez-vous pensé ? Partagez vos impressions dans les commentaires !

 

Publié par Freelensers le - Mis à jour

 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux


Posté par Freelensers