Le Sunshine blogger award parle aux Freelensers

Le Sunshine blogger award parle aux freelensers

Plus qu'une récompense, le Sunshine Blogger Award est une façon de donner la parole à des blogueurs en 11 questions, qui eux-mêmes poseront 11 questions à 11 autres blogueurs, etc. Il s'agit de se donner la parole au travers d'un « prix », d'échanger avec la communauté et de parler de soi, de son activité, de son expérience en tant que blogueur.

 
 sunshine award blogger interview freelensers blog voyage photographie

Les questions qui suivent ont été posées par Fabrice de The Big Snail. Comme vous le savez déjà, nous sommes deux chez Freelensers. Mais pour se simplifier la tâche, c'est Lola qui répondra à ce questionnaire.

 

1- Pourquoi voyagez-vous ?

Question difficile ! Je dirais que c'est pour donner un sens à ma vie. Oui, ça fait un peu pompeux et dramatique, mais j'ai le sentiment de commencer à pourrir quand ça fait trop longtemps que je ne suis pas partie en voyage. Les voyageurs le comprennent ! C'est dans l'aventure et l'évasion que je trouve du carburant pour avancer. Il y a tellement d'endroits magnifiques à découvrir, de gens intéressants à rencontrer et d'activités géniales à faire, pourquoi s'en priver ? Pourquoi vivre étriqué dans son petit confort quand on peut vivre des choses extraordinaires ailleurs ? Pour moi, les voyages font parti de ce qui meuble une vie, ce qui fait qu'on aura vécu une vie sans regrets. La vie est courte, non ?

 

2- Laquelle de vos qualités est selon vous un atout pour voyager ?

J'aime établir un plan de voyage, un itinéraire, faire quelques réservations avant de partir, savoir où je vais. Je suis quelqu'un d'un peu angoissé (euphémisme), mais finalement, ça facilite considérablement le voyage sur place. Pas besoin de galérer à trouver une chambre au dernier moment, tout est réglé et je peux voyager léger. Ceci dit, cette sur-prévoyance peut se retourner contre moi...

 

3- Lequel de vos défauts vous pose au contraire des problèmes en voyage ?

...et voilà pourquoi !  Il peut m'arriver de me priver d'une sortie ou d'un détour, s'il s'agit de s'écarter du plan de voyage de base. Je ne suis pas du genre « fofolle » et j'ai besoin d'être en confiance pour sortir de mes rails. Je ne fonce pas, je réfléchis trop, ça peut être un problème en voyage. Pas facile de me laisser porter et de surpasser cette peur (ir)rationnelle de l'inconnu, mais quand ça arrive, que de belles découvertes ! Ça m'apprend aussi que voyager fait grandir et ça, c'est important.

 

4- Y a-t-il une personne qui a influencé votre propre façon de voyager ?

Si on ne compte pas mes parents, qui m'ont élevée en voyageant sur les routes et près de la nature, je dirais que Sébastien, co-créateur du blog et mon compagnon, m'a aidée à voyager autrement, à bousculer mes habitudes de voyage et à ouvrir les yeux sur un autre style de voyage. Il est plus fonceur, voire impulsif, ça me force à l'être aussi. Comme je le disais plus haut, changer ses habitudes et affronter ses peurs, c'est aussi à ça que ça sert, de voyager !

 

5- Racontez une rencontre qui vous a marqué au cours d’un voyage.

Je ne pourrai jamais oublier le sourire humain et les yeux malicieux de la dame qui nous a hébergés à Tansen, au Népal. Après avoir passé une nuit affreuse dans un hôtel qui ne mérite pas qu'on le nomme ainsi, nous sommes entrés en contact avec le bureau d'information local, qui proposait des solutions d'hébergement aux voyageurs, en auberge ou chez l'habitant.

C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés à poser nos sacs chez cette dame, dans une maison de 3 étages de style newar (traditionnel népalais en somme). Mignonne comme une maison de poupée, la baraque était tout de même un peu chaotique, mais si chaleureuse ! Cette dame ne parlait pas un mot d'anglais, nous ne communiquions que par gestes et par regards, mais nous avons discuté, comme ça, pendant un moment. C'était fou. Elle nous a montré sa cuisine (un capharnaüm sans nom), où ça sentait si bon, elle nous a montré qu'on pouvait s'asseoir sur le toit et regarder les étoiles, bref, elle était incroyable. C'était une femme seule, qui avait eu des enfants (nous dormions dans la chambre de sa fille) et qui accueillait les voyageurs de passage à Tansen. Un exemple de gentillesse et de bonté, un être humain dans sa plus simple pureté qui aura marqué notre voyage au Népal.

 

6- Quelle est votre meilleure expérience de voyage ?

Ce n'est pas le voyage le plus long, ni le plus loin, mais je le place volontiers en top 1. En avril 2016, je suis partie une semaine en road-trip dans le sud-ouest avec mon amie Manon, dans un (tout) petit utilitaire loué pour l'occasion. Le plan, c'était qu'il n'y en avait pas (un défi personnel ? assurément !). Notre seule limite, c'était la date de retour du véhicule, une semaine plus tard. Nous sommes donc parties avec tout l'équipement nécessaire pour ne manquer de rien et nous avons roulé à vue de nez, en nous arrêtant « là, regarde ça a l'air joli », en faisant des détours selon les panneaux indiquant des choses intéressantes à voir ou selon nos propres envies. Cette liberté totale était grisante et le voyage s'est déroulé sans accroc, ce qui n'est pas toujours évident quand on part avec des potes. J'en garde un souvenir de bonheur total et de découvertes incroyables dans cette si belle partie de la France.

 

7- Quel mauvais conseil vous a-t-on déjà donné en voyage ?

Je n'ai pas d'exemple précis, mais il m'est arrivé de faire des détours pour visiter un endroit qui ne cassait pas trois pattes à un canard suite aux conseils de guide de voyage. C'est quelque chose qui nous arrivait pas mal en voyageant avec mes parents, quand les blogs de voyage n'existaient pas et que le seul moyen de se renseigner, c'était les guides papier. Le monde tout entier est merveilleux, certes, mais en voyage le temps compte, il faut savoir faire des choix et quand ces choix, sur conseil d'un guide, se révèlent peu judicieux, c'est énervant. 

Aujourd'hui, on peut retourner toute la toile pour trouver des avis et faire la balance entre tout ce qu'on lit. La subjectivité de chacun aide à faire des choix plus pertinents !

 

8- Y a-t-il une nourriture particulière, délicieuse ou étrange, que vous avez découverte en voyage ?

Je pense à deux choses: tout d'abord le brunost, ce fromage de chèvre norvégien qui ressemble à une motte de beurre mais qui est à tomber par terre. J'ai envie de retourner en Norvège rien que pour ça ! Le clef, c'est de se servir des tranches très fines (bien que je pourrais croquer dans la motte toute entière), à déguster sur du pain de seigle. Une tuerie.

La deuxième chose, c'est le nattô. Ceux qui ont visité le Japon connaissent sûrement cette mixture à l'aspect infect ! Il s'agit de graines de soja fermentées, à déguster avec du riz ou en à-côté de son plat. Personnellement, j'adore ça. Je trouve le goût très doux et malgré l'aspect repoussant (on parle de filets de fromage fondu ou de morve, selon la délicatesse de la personne), je pourrais en manger à tous les repas. Sans compter que les bactéries sont excellentes pour la digestion. À tester au moins une fois dans sa vie !

 

9- Qu’attendez-vous de votre blog ?

Une fenêtre sur notre travail, nos photos. J'ai décidé d'y bosser à plein temps parce que je n'avais aucune envie de travailler pour quelqu'un, dans un job qui ne me plairait pas. Je veux vivre de ce que j'aime, la photographie en ligne de mire. Si des opportunités s'ouvrent à moi (à nous), tant mieux. Sinon, tant pis. Le plaisir est là, c'est tout ce qui compte.

Et puis, partager son expérience c'est aussi une façon d'être utile. Si je peux aider une personne un jour à découvrir un coin chouette ou à organiser son trip, je suis la pus heureuse ! 

 

10- Votre blog vous a-t-il permis de vous faire des amis ?

Le blog n'a que 3 mois à l'heure actuelle, donc non pas encore, mais j'ai découvert énormément d'univers différents, propres à chaque blogueur et les gens qui sont derrière ont l'air très sympa. Je lis systématiquement « à propos » des blogs de que je découvre et c'est intéressant de mettre un visage et une histoire sur le contenu d'un blog.  Je me sens proche de certains blogueurs que je ne connais absolument pas et avec qui je n'ai aucun contact. C'est ça, la magie du web !

 

11- Comment voyez-vous votre avenir en tant que voyageur ?

Encore plus enrichissant, encore plus prenant (maintenant que le blog existe), encore plus nécessaire. Il me tarde de repartir et de voir du pays.

Je fais attention de ne pas tomber dans le piège du voyage « façade », c'est à dire voyager uniquement pour pouvoir bloguer, pour pouvoir poster des photos sur Instagram et alimenter les réseaux, etc. Bien sûr, ça fait partie du jeu. Mais j'essaie de m'imposer une limite pour que le voyage ne devienne pas un outil de communication. Je voyage avant tout parce que j'aime ça et mon blog ne doit pas prendre le dessus sur le plaisir de voyager. C'est un cercle vicieux sur lequel il faut garder le contrôle: voyager pour bloguer, bloguer pour voyager, on se laisse vite entraîner dans la boucle. Voyager, profiter, apprécier, ensuite bloguer. Un équilibre pas facile à obtenir !

 

Puisque la plupart des blogueurs se sont déjà soumis au Sunshine blogger award, nous ne désignons pas de destinataires particuliers mais nous posons ici 11 questions. Libre à vous d'y répondre, si vous vous sentez concerné et inspiré !

 

1. Voyager solo: oui ou non ? Dis-nous pourquoi.

2. Plutôt valise ou sac à dos ?

3. Dresse le portrait de ton/ta partenaire de voyage idéal(e).

4. Quelle est la plus grosse tuile qui te soit tombée dessus en voyage ?

5. Qu'est-ce que tu détestes le plus en voyage ?

6. Raconte-nous la chose la plus folle que tu aies vécue en voyage.

7. Selon toi, à quoi ressemble un voyage idéal ?

8. Quelle est la destination qui te fait le plus envie (rien qu'une) ?

9. Raconte-nous quelles sont les 5 destinations que tu as préférées dans tes voyages passés et dis-nous pourquoi.

10. Quel(s) enrichissement(s) as-tu tiré de ton blog ?

11. Quel est ton point de vue global sur le blog de voyage français ?

 

Publié par Freelensers le - Mis à jour

 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux


Posté par Freelensers