Que faire à Tromso, Norvège ? Que visiter ?

Que faire à Tromso, Norvège ? Que visiter ?

 

Voir l’extrémité nord de la Norvège, ça vous dit ? C’est tout là-haut qu’on trouve Tromso, 8e ville du pays et berceau d’aventures polaires passionnantes. Elle fait partie de ces villes où tout est un extrême : plus septentrional, plus petit, plus ci, plus ça… Une ville de superlatifs qui vaut le coup qu’on y passe quelques jours. Chaussez vos boots les plus chaudes et préparez votre voyage, on vous indique que faire à Tromso !

 

10 infos pour mieux connaître Tromso

  • Le centre-ville, l’aéroport ou encore la mairie se trouvent sur l’île de Tromsoya. La municipalité de Troms s’étend jusqu’aux terres.

  • Il n’y a pas de gare ferroviaire à Tromso (et on reviendra plus bas)

  • On dit de la ville qu’elle est la « Paris du Nord ». Pourquoi pas.

  • L’orthographe correcte est en réalité Tromsø. En Norvégien, la lettre « ø » se prononce « eu ». Phonétiquement, c’est le même son que dans « œuf ». Il est donc de bon usage de prononcer Trom-seu. Par souci de lisibilité, il est courant de modifier la graphie.

  • C’est la grande ville la plus septentrionale du monde (ville de plus de 50 000 habitants) et la 8e ville de Norvège.

  • À l’état de bourg de pêcheurs isolé pendant des siècles, elle a connu une forte expansion au début du XXe siècle lorsque la chasse au phoque a connu ses heures de gloire.

  • Tromso se trouve à 300 km au-delà du cercle polaire arctique.

  • C’est devenu l’un des points de départ privilégiés pour les expéditions polaires. On y revient plus bas, voir Musée polaire.

  • C’est une ville universitaire importante. De nombreux cursus y sont proposés, notamment des études en lien direct avec la vie arctique et le grand Nord. C’est, par définition, l’université la plus septentrionale du monde.

  • Entre la ville et l’aéroport, une partie de la route est souterraine. On trouve même un gigantesque rond-point au croisement de plusieurs tunnels. Un rond-point sous-terrain, c’est pas fou ça ?!

 
 

Quand visiter Tromso ?

guide voyage tromso

Point météo

Située au nord du cercle polaire, la ville bénéficie d’un climat subarctique. Pour le dire simplement : pas encore super froid, mais pas loin. Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous comptez vous y rendre, équipez-vous pour résister au froid et à l’humidité. Pour préparer votre voyage, lisez la suite ! Qui sait, vous aurez peut-être envie d’y retourner plus vite que vous ne le pensez.

Visiter Tromso en été

Et profiter d‘un voyage en Norvège sous le soleil de minuit !

Pendant l’été, il ne fait jamais nuit noire. Une lumière douce prend place pendant quelques heures au cœur de la nuit, mais une luminosité plus forte revient bien vite. Ce phénomène s’explique par la position de la ville sur le globe. À cette période de l’année, le soleil ne descend pas suffisamment bas sous l’horizon pour nous plonger dans l’obscurité que nous connaissons bien aux heures de la nuit.

Dans un premier temps, ce jour constant est assez perturbant et peut faire fuir le sommeil. Pensez à emporter un masque occultant dans vos valises si vous pensez y être sensible. Voyez le bon côté des choses : les journées sont sans fin et, la seule limite réside en vos capacités physiques. Pensez à dormir un peu quand même, c’est mieux.

En été, les températures ne montent que rarement au-delà des 15 °C. Des vêtements imperméables et relativement chauds sont à prévoir.

Visiter Tromso en hiver

En hiver, l’effet inverse se produit, au nord du cercle arctique : le soleil ne monte pas suffisamment haut au-dessus de l’horizon pour qu’il fasse jour. Pas d’inquiétude, il ne fait pas nuit noire tout le temps, mais il ne fait jamais grand jour. C’est assez étrange de vivre dans une obscurité quasi-constante : l’expérience vaut le coup !

Les températures peuvent tomber très bas en dessous de 0°, mais la moyenne se situe autour de -5 °C en hiver. Bien sûr, un équipement adapté est indispensable : vêtements chauds, chaussures étanches, couches thermiques et tout le toutim est plus que recommandé. Pourquoi visiter Tromso en hiver ? Parce que c’est la saison des fameuses aurores boréales, ce qui nous amène à notre prochain point.

scandic hotel marina

Voir des aurores boréales à Tromso

Le nord du pays est la région idéale pour voir des aurores boréales. Pourquoi ? Parce que l’ovale auroral (northern light oval) passe par là : c’est donc la zone du globe où l’on a le plus de chance d’apercevoir ce phénomène particulier. Attention, les aurores boréales ne sont pas visibles toute l’année: c’est en hiver qu’elles illuminent le ciel norvégien. Ça donne envie d’y aller malgré le froid. Voilà une bonne occasion de revenir dans la région de Tromso.

C’est quoi, une aurore boréale ?

Pour la faire court, c’est un phénomène lumineux produit par le contact entre des particules du soleil et des gaz présents dans l’atmosphère.

Lors d’éruptions solaires, des particules du soleil sont expulsées et entrent dans notre atmosphère. Freinées par les ceintures magnétiques terrestres, qu’elles doivent contourner, elles entrent par le pôle Nord et pôle Sud magnétiques où se trouvent déjà divers gaz.

On appelle cette zone de contact « ovale auroral ». C’est là que s’opèrent les frictions qui produisent ces traînées lumineuses vertes ou roses.

Aujourd’hui, il est possible de prévoir les aurores boréales, alors épargnez-vous des heures d’attente inutiles et renseignez-vous auprès de l’office du tourisme de Tromso pour connaître les bons spots et les bons horaires. Comme pour voir les étoiles, mieux vaut fuir la pollution lumineuse. La chasse aux aurores boréales est l’une des activités de plein air préférées des voyageurs : ne laissez pas passer cette opportunité !

Se déplacer à Tromso, Norvège

Prendre le bus

Le réseau de bus fonctionne tous les jours de 6 heures à minuit (6 heures 30 le week-end). Un ticket plein tarif coûte 50 NOK.

L’application Troms Mobilett est un outil précieux pour gagner du temps dans le bus. Il vous suffit d’entrer votre destination, de payer en ligne et de scanner votre billet en entrant dans le bus. En plus de payer un tarif réduit, toutes les informations sont disponibles sur votre smartphone. Vous ne serez jamais perdu !

Visiter la ville à pied

Le centre ville n’est pas bien grand et il est agréable d’y marcher. C’est le moyen qu’on préfère pour visiter une ville et Tromso s’y prête bien. Chaussez de bonnes baskets et partez explorer la ville !

En taxi

En cas de besoin, profitez des services des chauffeurs de taxi norvégiens. Ils vous emmèneront où vous souhaitez moyennant une somme relativement élevée (on parle de taxi en Norvège, l’addition des deux fait grimper la facture). De plus, ils parlent tous un bon anglais et, si vous avez de la chance, vous pourrez même faire un brin de causette. Qu’ils sont sympathiques, ces Norvégiens.

En voiture

Vous trouverez facilement des voitures de location qui vous permettront de vous déplacement librement et surtout, de sortir de la ville à votre guise. Si vous préférez être indépendant, c’est une solution simple et peu coûteuse.

centre ville bus
cliquez ici pour bon plan

Quel budget pour visiter la ville ?

La Norvège est une destination assez chère pour nos standards français. La conversion euro-couronne norvégienne est d’environ 9,5 NOK pour 1 €. La conversion variable, utilisez des applications sûres comme XE pour vérifier en temps réel.

Se loger à Tromso

On trouve un certain nombre d’hôtels en ville, à des prix assez élevés. Si votre budget ne vous permet pas de louer une chambre d’hôtel, des solutions alternatives existent. Nous n’avons pas trouvé de guesthouse ou d’auberge de jeunesse dans le centre ville de Tromso, en revanche les logements en Airbnb ne manquent pas. Là aussi, le prix par nuit a tendance à s’enflammer un peu, il va falloir s’y faire : c’est la Norvège !

Les plus courageux d’entre vous trouveront un grand camping de l’autre côté du pont, non loin de la cathédrale arctique (nous y reviendrons plus bas). L’espace réservé aux tentes et véhicules aménagés est ouvert toute l’année : comptez 185 NOK par nuit pour une tente avec voiture en basse saison, 225 NOK en haute saison. Pour un véhicule aménagé, comptez 295 NOK en basse saison, 395 NOK en haute saison. Le camping propose également des chalets de différents standing à la location. Les prix vont de 695 NOK à 1975 NOK par nuit. Le centre ville est à une vingtaine de minutes de marche.

Et pourquoi ne pas louer un van sur place ? L’entreprise Norwagon propose des véhicules aménagés (et customisés à leur image) pour partir en road trip sur les routes de Norvège du Nord. Contactez-les pour connaître les prix.

cuisine du monde petit hot dog

Manger en Norvège : la complainte du portefeuille

Vous l’aurez compris, séjourner à Tromso demande un certain budget. On trouve beaucoup de produits importés dans les magasins, bien sûr, il est difficile de faire pousser des légumes dans des conditions aussi extrêmes. Les prix grimpent en conséquence ! Si vous voyagez jusque là en voiture, van aménagé ou camping-car, pensez à faire le plein de boîtes, fruits et légumes frais, à conserver aussi longtemps que possible.

Nos bizarreries norvégiennes préférées :

Il y a tout de même deux choses que vous ne pouvez pas rater en Norvège :

Anecdote rigolote :
à Tromso, vous trouverez le Raketten Bar & Pølse, le plus petit bar de l’univers. Oui, de l'univers, carrément ! Ce petit kiosque propose, entre autre, des hot-dogs. À tester !
  • le brunost : fromage norvégien national, il se présente sous la forme d’une brique orange/marron et se déguste en tranches très fines. On le découpe à l’aide d’une raclette et on le savoure sur du pain complet, pain de seigle ou comme ça, à même les doigts. Ce qu’on dit à chaque personne qui en goûte, c’est « plus tu en manges, plus tu apprécies ». Les premières bouchées sont surprenantes, pas désagréables mais souvent rebutantes. Persévérez : la clef du bonheur est à portée de main. D’autant plus qu’il n’y a pas un brunost, mais une quantité de variétés ! Nous ne jurons que par le brunost Tine, que l’on trouve dans la plupart des supermarchés norvégiens. Goûtez au Ekte Geitost, au lait de chèvre, c’est une petite merveille.

  • le kaviar : à ne pas confondre avec son cousin de luxe le caviar, le kaviar est une pâte à base d’œufs de poisson et de… on ne veut pas trop savoir ce qu’il y a dedans. Si vous aimez le tarama, vous aimerez le kaviar. Dans un sandwich ou sur une tartine de pain, c’est délicieux. L’avantage principal du kaviar c’est que ça se conserve longtemps et que ça s’emmène partout : vous pouvez partir en randonnée et dégainer votre tube de kaviar au sommet d’une montagne pour préparer votre casse-croûte.

carnets de voyages
blogueur voyage repas sur le voilier

Où boire un coup ?

Période de Coupe du monde de football oblige, nous avons pris nos habitudes dans un pub diffusant les matchs sur grand écran. Pour cela, le Tromso Jernbanestasjon (littéralement « le bar de la gare de Tromso ») fut un choix évident, recommandé par notre capitaine. Ce bar porte un nom bien ironique puisque, nous l’avons déjà dit, il n’y a pas de gare dans cette grande ville.

La décoration résulte d’une fusion entre une rame de train et un pub sportif : des sièges de wagons côtoient un plafond recouvert d’écharpes de foot de diverses équipes. L’endroit est agréable et l’ambiance est bon enfant. Les toilettes sont grandes et propres, c’est toujours appréciable.

Boire un coup a un coût (sans mauvais jeu de mots). Pour vous faire une idée, une pinte de bière coûte environ 100 NOK, c’est-à-dire grosso modo 10 €. Ça fait cher la pinte et la note grimpe vite. Comptez 45 NOK pour un thé, mais le petit biscuit est inclus. Si c’est pas gracieux, ça.

boire un verre region de tromso
decoration pub villes norvegiennes
voyage dans les alpes de lyngen
reflet vitre coup de coeur centre ville

Que faire à Tromso ?

Commencez par faire un saut à l’office tourisme où vous trouverez cartes, flyers et renseignements utiles pour voir les lieux incontournables. Vous pouvez également utiliser votre propre connexion internet et errer dans la ville en suivant une carte en ligne. La couverture 4G est excellente là-haut !

Découvrir le centre historique de la ville

Le centre ville est aussi charmant qu’agréable à découvrir. Vous prendrez plaisir à vous perdre dans les ruelles et à découvrir les différents types d’architecture qu’on y trouve. Des maisons de pêcheurs aux grandes villas plus huppées en hauteur, en passant par la rue commerçante. On y retrouve les couleurs typiques des villes norvégiennes.

Quand on pense qu’il y a plus ou moins un siècle, la ville n’était rien qu’un village isolé par le froid, un repère d’explorateurs en mal de grand Nord, ça donne le tournis. Aujourd’hui, la ville n’a rien à envier à ses consœurs plus au sud, ni à aucune autre grande ville européenne. Que faire et que voir à Tromso après une balade dans le centre historique ?

capitale de larctique
nuit polaire envie dy aller
classee 3eme meilleure experience
activites de plein air
nord du cercle polaire marcher en ville
musee polaria road trip

Les musées de Tromso

  • Le Polar Museum : pas bien grand, mais très prisé, le Polar Museum revient sur l’histoire de la ville : des pionniers de la chasse au phoque, en passant par les explorateurs polaires jusqu'à nos jours. Le musée nous apprend la rude vie des habitants et leur quotidien difficile dans le froid de la Norvège. On y découvre de grandes figures comme Wanny Woldstad, une femme trappeur au Svalbard ou encore Roald Amundsen, un explorateur polaire norvégien qui fut le premier à atteindre le Pôle Sud. Le musée recèle d’objets d’époque, d’animaux empaillés, de photos et reconstitutions, plongeant les visiteurs dans un vrai retour dans le passé. La visite n’est pas bien longue et nous la recommandons chaudement. Tarifs : 60 NOK par personne (visite libre)

  • Le Perspektivet Museum : beau bâtiment daté de 1838 dans un site néo-classique, il accueille des expositions photographiques variées et intéressantes réparties sur 3 étages. Au dernier étage, vous trouverez l’exposition permanente qui s’attache à illustrer la vie de Tromso d’hier et d’aujourd’hui. L’entrée est gratuite : foncez !

  • Le jardin botanique Artic-alpine : accessible à tous, il offre un moment de repli agréable. À faire à ski, en hiver ! L’entrée est gratuite.

  • Le musée Polaria : aquariums, films et expositions, le Polaria offre une immersion dans la vie arctique. Soyez là pour le nourrissage des phoques à 12 heures et 15 heures 30. Tarifs : 130 NOK par adulte, 65 NOK par enfant.

  • La cathédrale : exemple unique de bâtiment religieux à l’architecture néogothique construit entièrement en bois, la cathédrale de Tromso est la cathédrale protestante la plus septentrionale du monde. Située en plein centre-ville, elle était en rénovation à notre passage, mais mérite bien qu’on y jette un œil.

musee polaire chasse
faire autour de tromso
activite peche culture sami
voir des aurores
musee polaire bord dun bateau
expoistion photo tour du monde
observer des baleines et les orques
aller voir les jardins botaniques

Admirer le front de mer de Tromso

Voilà notre cadre de vie pendant nos quelques jours sur place. Il y a pire, non ? À bord du Leatsa avant d’entamer notre croisière dans les fjords de Norvège, nous nous sommes réveillés chaque jour admirant le front de mer.

Parmi les chouettes balades à faire, partez d’un bout ou de l’autre du front et rendez vous de l’autre côté. Une promenade agréable lors de laquelle vous pourrez admirer les nombreux bateaux amarrés et trouver le point de départ des excursions maritimes proposées aux voyageurs en quête d’expériences autour de Tromso.

front de mer de la ville
visite a bord dun bateau
blog voyage norvege
lyngen alps en hiver
meilleures experiences de voyage

Prendre le téléphérique

Offrez-vous un panorama sur Tromso en quelques minutes seulement ! Pour cela, montez au sommet du Storsteinen en téléphérique. Il fonctionne de 10 heures à 1 heures du matin le jour suivant, du 1er juin au 31 juillet lorsque le soleil de minuit illumine la ville et ses alentours. Le reste de l’année, le dernier voyage est à 23 heures. Comptez 210 NOK par adulte, 100 NOK par enfant.

Apprécier une bonne bière et voir le plus vieux pub local

Le saviez-vous ? La Norvège est un pays où l’on boit et produit de la bière. Sur place, vous trouverez la brasserie Mack qu’il est possible de visiter avec un guide. Comptez 180 NOK par personne, dégustation de 2 bières incluse. Vous pouvez également vous lancer dans une vraie dégustation de bière guidée moyennant 450 NOK par personne.

Fondé en 1928, le Olhallen est le plus vieux pub de Tromso et définitivement l’un des plus fournis. Derrière le comptoir, c’est 67 tireuses qui vous attendent : production Mack ou de brasseries norvégiennes diverses, il y en a pour tous les goûts. Une bonne adresse pour les amateurs de bière (que nous sommes).

Détail amusant : il n’y a rien de plus grisant que sortir d’un pub alors qu’il fait jour dehors. C’est une expérience unique, offerte gratuitement par la nuit polaire !

plus vieux pub de la ville
boire une biere centre ville

Visiter la cathédrale arctique

On l’appelle « Ishavskatedralen » en norvégien. Non, on ne vous mettra pas au défi de le prononcer correctement. Construite en 1965, la cathédrale arctique de Tromso est un petit bijou d’architecture moderne. Inspiré par la nature hostile du grand Nord, l’architecte norvégien Jan Inge Hovig a su créer ce qui deviendra l’un des lieux emblématiques de qu’il faut aller voir de passage dans la région.

Pour consulter les horaires d'ouverture au public (variables selon les saisons), nous vous invitons à consulter le site officiel de la cathédrale arctique (en anglais). L’entrée coûte 50 NOK par personne.

L’excellente acoustique de la cathédrale arctique en fait un lieu de concert privilégié. Ainsi, durant l’été sont organisés les Midnight Sun concerts, tous les soirs à partir de 23 heures. Vous pouvez réserver vos billets sur le site Visit Tromso (en anglais). Comptez 180 NOK par adulte. À partir de l’hiver 2019, des Northern lights concerts auront également lieu dans la cathédrale pour 195 NOK par adulte.

Passer par le Tromso bridge

La cathédrale arctique, citée précédemment, se trouve à Tromsdalen, de l’autre côté du Tromsoysundet. C’est l’occasion de faire une promenade au-dessus de l’eau pour vous y rendre. Le pont mesure tout de même 1 036 mètres de long et culmine, en son point le plus haut, à 38 mètres au-dessus de la mer. Ce n’est pas rien !

Comptez une vingtaine de minutes de traversée pour atteindre la cathédrale. On vous conseille de faire la balade le soir, pour admirer les superbes couleurs du soleil de minuit sur la ville et les montagnes aux alentours. Quelle beauté, cette lumière !

cathedrale arctique architecture
soleil de minuit et culture sami
road trip au nord du cercle arctique
belle lumiere du soleil de minuit
voir des aurores en hiver
chien de traineau
norvege du nord
se loger a tromso
fjord depuis le pont
ferry touristique
port de peche norvegien

Partir en trip à la journée

Entraînement de chiens de traineau, safari photo sous le soleil de miniut, séance de speed-boat, VTT, randonnées, excursions pour observer les baleines et les orques, immersion en culture sami, ski de fond… En solo ou en petit groupe organisé, les activités de plein air au départ de Tromso ne manquent pas. En hiver, la chasse aux aurores boréales fait partie des meilleures expériences de voyage à ramener à la maison.

Pour vous renseigner sur les activités organisées qui vous intéressent, rendez-vous sur le guide touristique officiel de la ville où vous trouverez les informations nécessaires. De nombreux bus, express boats et ferry vous mèneront à destination.

Courir le marathon de Tromso

Vous avez l’âme d’un runner ? Inscrivez-vous au Midnight Sun marathon et partez transpirer sous le soleil de minuit ! Mondialement connu, le marathon de Tromso accueille chaque année 6 000 coureurs du monde entier, répartis sur plusieurs courses : 42 km, 21 km, 10 km, 4,2 km ou 800 mètres pour les enfants.

Plus d’informations et inscription sur le site du MSM (en anglais).

marathon de la ville en ete
deja envie dy retourner

Atteindre Tromso, à l'extrême nord de la Norvège

En avion

Il n’existe pas de vol direct entre Paris et Tromso. Vous devrez donc faire une escale dans le bel aéroport d’Oslo, d’où un vol interne vous mènera à bon port. Profitez-en pour faire du change, l’aéroport de la ville de Tromso n’est pas aussi bien équipé.

Depuis l’aéroport, sachez que prendre le taxi ou les transports en commun pour rejoindre la ville coûte finalement le même prix. Comptez environ 20 € pour ce trajet, pour deux personnes.

En train

Comme indiqué en première partie, c’est avec surprise que nous avons découvert qu’il n’y a pas de gare à Tromso. Hé bien oui, la 8e ville de Norvège n’est pas reliée au réseau ferroviaire du pays ! Il est toutefois possible de s’y rendre en train, en rusant un peu.

  • Au départ d’Oslo, prenez le train jusqu’à Bodo (en norvégien, Bodø prononcez Bo-deu), non loin des îles Lofoten. Là, vous pouvez prendre le bus ou le ferry jusqu’à Tromso. Le bus est moins cher et plus rapide, le ferry est plus plaisant. À chacun son budget et son planning.

  • Passez chez le voisin ! Depuis la Suède, prenez le train qui se rend en station de Narvik, la gare la plus septentrionale de Norvège. Là, un bus fait la liaison avec Tromso plusieurs fois par jour et, 250 km plus loin, vous voilà arrivé.

En bus

Le réseau routier norvégien est excellent et Tromso est loin d’être une ville isolée, malgré sa position géographique. Depuis Bodo, Frauske ou encore Narvik, vous trouverez toujours un bus pour vous conduire plus loin. En été, il est même possible de rejoindre Tromso en partant de la Finlande, depuis Helsinki ou Rovaniemi.

En voiture

Les routes norvégiennes sont un vrai plaisir à emprunter. Pour faire le trajet Oslo-Tromso en voiture, le plus simple est encore de passer par la Suède et ses autoroutes. D’après Google Maps, le trajet est réalisable en 21 heures et 15 minutes. Autant vous dire que, d’une traite, c’est un peu long. Puisque la Norvège est un pays qui se prête aux road-trip, profitez-en pour découvrir le reste du pays ou économisez votre temps et argent en prenant l’avion.

Pour info, il n’y a que 8 heures 30 de route au départ de Bodo pour rejoindre Tromso. Atteindre Bodo par un moyen autre et faire le reste du trajet en voiture est une solution envisageable.

Comme cité plus haut, sur place, vous pourrez facilement louer une voiture pour partir explorer les environs.

En bateau

Le ferry Hurtigruten fait le tour du pays, de Bergen à Kirkenes, par escales régulières. Comptez 24 heures de traversée au départ de Bodo jusqu’à Tromso. Le ferry passe deux fois par jour en ville : à 14 heures 15 au quai nord de la ville, à 23 heures 45 au quai sud.

panorama ville activites de plein air

Conclusion de notre séjour

Été comme hiver, Tromso tient ses promesses. Visiter la ville pendant 3 ou 4 jours est un compromis idéal : il y a largement de quoi faire. Celle qu’on appelle le « Paris du Nord » constitue un port d’attache pratique pour des activités à la journée puisqu’il est facile d’en partir pour trouver à faire ailleurs. C’est également le point de départ pour un road trip dans le nord du pays, à la découverte de la culture sami, aux confins du cercle polaire, entre observation des orques, chiens de traîneau et aurores boréales. Une vraie aventure polaire qui garantit d’en vouloir toujours plus. Ce qu’on aime là-bas, c’est le tempérament tranquille des Norvégiens, la grandeur du décor et le calme ambiant. Difficile de ne pas avoir envie d’y retourner.

C’est quelque chose, la Norvège. Où que l’on aille, on trouve ce mélange entre un quotidien tout de même assez rude, par des températures extrêmes en hiver et une nature pas toujours tendre, et un style de vie moderne qui leur donne une longueur d’avance. C’est cette ambivalence caractéristique des pays scandinaves qui les rendent fascinants à nos yeux.

Et vous, passer quelques jours à Tromso, ça vous tente ? Vous connaissez la Norvège ? Racontez-nous ce que vous avez préféré là-bas !

 

 

Vous avez aimé notre article sur Tromso, en Norvège ?

Partagez-le !  C'est une façon simple de nous soutenir et (qui sait ?) d'entraîner vos amis vers une nouvelle aventure.

 
 
 

 
 

 

Envie d'en voir plus sur la Norvège ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

1 abonnement = 1 coup de pouce !