Comment sauvegarder ses photos : adieu aux disques durs externes !

 

Comment sauvegarder ses photos : adieu Disques durs externes, bonjour NAS

 

C'est le cauchemar de tout photographe, de tout voyageur, de toute personne qui accumule des teras de données. Photos, films, musique, documents de travail, cours, que faire quand tout s'envole ? Cessez de jouer avec le feu et sécurisez vos données pour de bon ! Au travers de notre expérience, on vous explique comment sauvegarder ses photos (pour de bon).

 

Laissez-nous vous raconter la mésaventure qui nous arrivée cet été de l'année 2017. Nous en avons tiré quelques douloureuses leçons et pris les dispositions nécessaires pour que l'incident ne se reproduise plus.

Si vous êtes du genre à accumuler beaucoup BEAUCOUP de données sur votre ordinateur ou sur des disques durs externes, des données auxquelles vous tenez vraiment - vous ne pouvez pas imaginer ce qui se passerait si vous les perdiez -, cet article est fait pour vous. Apprenez de nos erreurs avant qu'elles ne vous tombent dessus !

En seconde partie d'article, vous trouverez la solution adoptée après le malheureux épisode que vous vous apprêtez à lire. Oui, la solution existe et il est temps de d'y réfléchir sérieusement : nous parlons bien sûr du NAS Synology Ds418Play.

Cet article n’est en aucun cas un article sponsorisé. Nous partageons notre expérience pour qu’elle soit utile aux intéressés. Contre les pertes de données, tout le monde peut agir !
— Sébastien & Lola, Freelensers

 

Multi-Sauvegarde de ses photos : un processus efficace mais fastidieux

Nous avons toujours été très prudents en matière de stockage de données. Jusque là, nous appliquions consciencieusement la bien connue technique de la double voire triple sauvegarde sur plusieurs supports bien distincts : une copie sur nos ordinateurs respectifs, une copie sur un disque dur externe et, selon la taille du dossier, une copie supplémentaire sur notre ordinateur fixe. Sauvegarder ses photos, c'est une contrainte un peu laborieuse mais nécessaire quand on tient à ses données comme à la prunelle de ses yeux. 

Une fois la double sauvegarde assurée, les chances que les deux supports crashent - en même temps qui plus est ! - sont infimes. Années après années, nous avons accumulé des centaines de milliers de photos, assurées par les multiples sauvegardes.

 

 comment sauvegarder ses photos blog photo

 

Sauvegarder ses photos et bad karma

Faisons court et clair : tout a basculé le jour où nous avons décidé de formater l'un de nos ordinateurs portables, déjà vieux, fatigué par les logiciels de retouche et tout ce qui pouvait y traîner.

 Nous procédons donc à un transfert de photos vers deux disques durs externes (l'un d'1 To qui a moins de 2 ans, l'autre de 500 Go est une antiquité). Une fois les transferts terminés et les vérifications effectuées, nous procédons au formatage de l'ordinateur en question.

L'opération dans son ensemble a pris environ 24 heures. 24 heures pendant lesquelles ces données sont réparties sur 2 disques durs externes, donc en sauvegarde unique. 24 heures après, nous rebranchons le plus récent de nos disques durs externes (plein comme un œuf de nos données les plus précieuses), c'est là que le retour de karma prend effet et que nous constatons avec effroi qu'il ne démarre pas.

En effet, le disque dur externe n'est pas reconnu par l'ordinateur, il fait un « bip » inquiétant, bref, rien de bon. Nous tenons à préciser que le disque dur n'était en aucun cas tombé ni n'avait reçu de choc. Quasiment 2 ans d'existence, sans maltraitance. Mystère et hasard informatique.

 

La récupération de données, ultime chance

Nous écumons tous les logiciels de récupération de données en ligne, dont nous ne tirons que des bribes de JPG corrompus, une cinquantaine, pas plus. Ça commence à sentir mauvais.

Nous consultons un réparateur informatique, qui teste le disque de son côté et diagnostique une panne mécanique. Sur ses conseils, nous envoyons le disque à la Clinique de Données, à Paris, avec qui nous avons longuement discuté au téléphone. Le devis est gratuit et sans engagement (tous les centres de récupération fonctionnent ainsi).

Après plusieurs jours d'attente, durant lesquels nous étions tenus au courant par téléphone, on nous annonce une bonne nouvelle : 95% de ces données peuvent être récupérées. On nous explique l'origine du problème : l'une des têtes de lecture s'est emmêlée dans le moteur et a causé une grosse panne générale. Cause inconnue mais dégâts importants, le disque dur est inutilisable. 

On nous fait parvenir une arborescence de données pour que nous puissions visualiser le contenu à sauver et donner - ou pas - notre accord. C'est une étape importante compte tenu du prix : environ 900€. La somme parait exorbitante, elle est cependant expliquée par les conditions super-stériles dans lesquelles les opérations de récupération sont effectuées (pensez combinaisons blanches, chambre stérile où la moindre poussière est fatale). 

Une semaine plus tard, un nouveau disque dur (facturé à bas prix) nous était renvoyé après règlement. Inutile de s'étaler sur les 20% majorés par la TVA (le laboratoire se trouve au Royaume-Uni) qui ont fait monter la somme totale à 1200€. Une fois la couleuvre avalée (pas encore digérée), c'est avec joie que nous avons retrouvé nos données, nos photos  et nos souvenirs. 

 

La leçon à en tirer : adieu disques durs externes !

Après nous avoir délesté de nos quelques économies, cette mésaventure nous a donné une bonne leçon : ne pas faire confiance aux disques durs externes pour sauvegarder ses photos. Ce n'était pas la première fois qu'un disque dur externe nous lâchait, mais cette fois, les conséquences étaient catastrophiques. Il faut savoir que l'événement a eu lieu un mois avant le lancement du blog, un timing parfait pour couronner le tout. 

Nous avons donc décidé de trouver une véritable solution, durable et sécure, pour la sauvegarde de nos photos et nos données. Plus question de laisser nos photos à la merci de disques capricieux, à la durée de vie aléatoire ! La photographie est notre principale activité et la conservation de nos fichiers est plus que vitale. 

 
 comment sauvegarder ses photos blog photo

 

Comment sauvegarder ses photos : allier cloud et stockage physique

Afin de parfaire la sécurité de nos données, nous avons décidé d'allier un stockage sur cloud à un stockage physique. En assurant sur plusieurs supports, nous réduisons les risques de voir nos données s'envoler encore une fois.

Nous passons donc à la vitesse supérieure en investissant dans un NAS (Network Attached Storage), un périphérique de stockage externe sous forme de serveur de fichiers, ultra sécurisé, aux capacités de stockage bien plus importantes que n'importe quel disque dur externe ou ordinateur. Un coffre-fort idéal pour sauvegarder ses photos.

La particularité première du NAS est de n'être destiné qu'à la gestion de vos fichiers. C'est un bloc fixe qui n'est pas voué à être transporté (comme un ordinateur ou un disque dur externe), dont la capacité de stockage est modulable. On vous en dit plus ci-dessous, mais avant tout, parlons cloud.

 

Le cloud : trouver le stockage adapté à ses besoins

Désormais connu de tous, le système de cloud a trouvé sa place dans le quotidien de tout usager de smartphone ou, plus globalement, d'Internet. On en trouve beaucoup sur le marché, les plus connus étant Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive, Apple iCloud ou encore Amazon Cloud Drive.

Il est important de prendre connaissance de ses propres besoins en terme d'espace, des possibilités et des limites d'un cloud et de la somme qu'il s'agit d'investir pour sécuriser ses données. Les quelques giga octets mis gratuitement à la disposition des utilisateurs ne vous seront pas d'une grande aide dans votre quête de la sauvegarde parfaite !

 
À savoir avant de stocker vos données sur un cloud :

  • Certains services de cloud chiffrent vos données afin de les protéger, d'autres (comme Microsoft OneDrive) se réservent le droit d'y jeter un œil pour voir ce qui s'y passe. Soyez donc prudent, le contenu que vous stockez n'est peut-être pas confidentiel.

  • Tous les clouds ne sont pas des outils de sauvegarde. En effet, nombre d'entre eux sont utiles pour partager des données mais la sauvegarde à long terme de grosses quantités de données n'est clairement pas leur objectif.
  •  

    Dans un premier temps, nous nous sommes tournés vers Amazon Drive, le plus compétitif du marché à ce moment-là. En effet, pour 70€/an, Amazon proposait la sauvegarde de donnée illimitée. Une aubaine pour nous ! Nous avons vite déchanté puisque quelques 3 mois après avoir souscrit, Amazon a modifié son offre et imposé une limite de To allouée à chaque utilisateur. Dommage.

    Nous nous sommes alors dirigés vers Backblaze et sa solution de stockage cloud B2, sur les conseils d'un internaute avisé. Pourquoi ce choix ? Parce que Backblaze facture chaque Go 0,005 $ par mois. En gros, vous payez ce que vous consommez. Il vous suffit de faire un calcul rapide pour savoir combien vous coûtera un an de sauvegarde cloud chez Backblaze, en fonction de la quantité de photos à sauvegarder.

    L'utilisation de Backblaze est simple, l'interface est intuitive et le help support est efficace (à la différence d'Amazon Drive). Une offre d'essai vous donnent 10 Go gratuits lors de votre inscription, profitez-en pour découvrir le cloud et vous laisser tenter !

     comment sauvegarder ses photos blog photo

    Notre compte Backblaze est directement lié au NAS et le transfert de nos données est programmé chaque nuit entre 1 heure et 6 heures du matin, afin de ne pas pomper de connexion pendant la journée. Sauvegarder ses photos n'a jamais été aussi facile.

    « Back up, before you wish you had » : peut-on trouver plus sage conseil ?

     

    Sauvegarder ses photos sur un stockage physique : le NAS DS418Play de Synology

    Notre choix s'est porté sur le Synology DS418PLAY Serveur NAS 4 baies (on appelle baies les ports d'accueil des disques durs) accompagné du pack de deux disques durs Western Digital - WD Red - Disque dur - 4 To.

     comment sauvegarder ses photos blog photo

    Nous avons guetté soldes et réductions afin d'investir au meilleur moment. Gardez en tête que sur Internet, les prix fluctuent, alors ne soyez pas pressé et attendez le bon moment. Nous avons fait de sacrées économies !

    La somme reste certes conséquente mais investir dans un NAS c'est s'économiser un temps précieux et des ennuis de stockage. 

    Si vous pratiquez la photographie ou la vidéo, vous comprenez bien à quel point l'espace de stockage peut devenir un problème. Sauvegarder ses photos demande un espace considérable.

     

    Pourquoi un NAS Synology ?

    La marque est reconnue comme l'une des meilleures du marché. L'installation est instinctive et l'interface du NAS est simple d'utilisation, ce qui fait de la gamme un produit très populaire. Les nombreux articles et reviews à propos des produits Synology nous ont permis de trouver tous les renseignements dont nous avions besoin pour faire notre choix.

     

    Sauvegarder ses photos, oui mais pas seulement

    Un NAS, ce n'est pas seulement un espace de stockage. Ses fonctionnalités multiples vont rapidement faire de lui votre collègue de travail préféré :

    • Stockage jusqu'à 48 To en ce qui concerne le nôtre. Certains peuvent monter bien plus haut, d'autres ne le peuvent pas. On parle de teras, c'est déjà énorme. Pour procéder à une extension, il vous suffit d'acheter un disque et de l'insérer. En un clic, l'affaire est réglée.
    • Système de protection par RAID (Redundant Array of Independent Disks). Pour les non-connaisseurs (tels que nous sommes), c'est un terme un peu barbare qui désigne le système de protection des disques entre eux. Si on vulgarise, ce sont les différentes façons de faire collaborer vos disques durs : ils peuvent vivre leur petite vie seul ou s'entraider. Il existe plusieurs degrés de RAID, pour vous permettre de gérer votre espace de stockage à votre guise. Pour faire simple, un exemple : votre NAS accueille 2 disques durs de 4 To chacun. En le réglant sur RAID 1, vous décidez que toutes les données stockées sur le disque dur A sont automatiquement copiées sur le disque dur B. Ainsi, si l'un ou l'autre disque crashe, vos données seront sécurisées. Si vous cherchez à en savoir plus sur le système de RAID, nous vous invitons à jeter un œil à ce comparateur de RAID, qui vous explique de façon très claire et simple la mécanique derrière les différents RAIDs. 
    • Station de Cloud. Il est possible de synchroniser toutes ses données entre ses différents appareils (pc, smartphone, télé connectée, tablette etc) sous une forme de Cloud personnel. Ainsi, l'accès à vos données est possible où que vous soyez dans le monde, tant que votre NAS est branché. Pratique pour vider ses cartes mémoire après chaque journée, quand on voyage !
    • Centre de téléchargement. Le NAS possède un application qui permet de télécharger des torrents directement sur le serveur intégré. Dites adieu à BitTorrent et bonjour à l'espace libéré.
    • Bibliothèque de médias. Stockez vos films, séries et musique sur votre NAS pour les avoir toujours à portée de main via la bibliothèque. Vous pouvez accéder à toutes ces données, encore une fois, où que vous soyez.
    • Synchronisation avec d'autres service de cloud, tels que Backblaze, que nous avons évoqué plus haut. Une sauvegarde supplémentaire bien utile, si vous êtes, comme nous, un peu paranoïaque.
    • Support de serveur, partage de données rapide et facile. Fini, Wetransfer ou Dropbox pour envoyer des photos à vos proches !
    • Interface intuitive, facile à utiliser, même pour les grands débutants. Le design est simple et attrayant (chez Synology). 
     comment sauvegarder ses photos blog photo
     comment sauvegarder ses photos blog photo

    Comme vous le constatez, un NAS ne sert pas uniquement à sauvegarder ses photos et données. Les possibilités vont bien au-delà, selon le NAS que vous achetez. Sachez que vous pouvez, par exemple, créer un système de vidéo-surveillance en connectant des caméras (type webcams) à votre NAS ! Excellent moyen de jeter un œil à votre animal à quatre pattes ou, plus sérieusement, de sécuriser votre domicile en cas d'absence. Pas mal, non ?

    Si vous aussi vous vous demandez comment sauvegarder vos photos et que vous êtes prêts à investir un peu d'argent pour une économie d'ennuis, n'hésitez pas à vous lancer et à investir dans un NAS. Mettez au placard vos disques durs externes et ne les utilisez qu'en cas de besoin. Ajouter un NAS à votre matériel photo et vidéo vous épargnera bien des déboires et nous sommes sûrs que cette petite mésaventure est déjà arrivée à pas mal d'entre vous.

    Envie de sauter le pas ? Des questions ? On vous écoute !

     

     

    Publié par Freelensers le - Mis à jour

     

     

    ENCORE PLUS DE PHOTOS ET DE VIDÉOS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !


    Posté par Freelensers